Beauté bio, soin cosmétique

Parfums de Printemps

Mes parfums de Printemps : Flowerbomb de Viktor&Rolf, Brit de Burberry, et la Parisienne d'Yves Saint Laurent.

J’ai décidé de me lancer dans 4 articles difficiles à écrire, puisque je m’apprête à vous parler de parfums… plus précisément de parfums de Printemps (dans un premier temps ; je vous parlerai bientôt de ceux que j’aime porter en été, puis, aux autres saisons).

A mes yeux, les parfums sont comme les bijoux : un accessoire non obligatoire, mais qui retransmet une humeur, un sentiment. Et cela fait du bien de pouvoir exprimer implicitement ce que l’on a en nous.

En ce qui concerne le Printemps, j’aime particulièrement les parfums fleuris qui me « sortent » de l’hiver froid, en manque de lumière.

Voici donc un article olfactif (pas évident derrière un ordinateur…) et tout a fait personnel (vous découvrirez mes goûts). J’espère qu’il vous donnera l’envie – à l’occasion – d’entrer dans une parfumerie afin d’encore mieux le comprendre et le « ressentir ».

Flower bomb de Viktor & Rolf

C’est un parfum dont je ne me lasse pas, je l’ai depuis des années (il n’y a qu’à voir le niveau du flacon), et j’aime particulièrement le porter au Printemps. Il a ce coté très fleuri (d’où son nom) et en même temps une forte pointe sucrée réconfortante. Et même son flacon en forme de diamant ou de grenade à dégoupiller (toujours en rapport à son nom) m’a charmé.

Notes olfactives : thé, bergamote, jasmin, rose, freesia, orchidée, osmanthus, muscs blancs, patchouli, caramel, vanille.

Eau de toilette Brit de Burberry

Découverte plus récemment, j’aime beaucoup son coté très « aérien ». Cette eau de toilette a aussi une petite pointe sucrée mais moins entêtante, beaucoup plus « fraîche ». C’est amusant, lorsque je la sens, elle me fait automatiquement penser à un bouquet de fleurs et une tablette de chocolat ! :D Un petit résumé du bonheur, simple et fugace. Autre point positif, contrairement à beaucoup de parfums que j’aime et que je porte, celui-ci me parait moins connu – en tous les cas, je l’ai rarement senti sur une inconnue croisée au hasard… Bon ok, je ne devrai pas vous le révéler et le garder rien que pour moi, mais à quoi servirait ce blog sinon ? Coté flacon, il est très « droit », classe mais absolument pas féminin, je trouve. Son motif tartan (rayures écossaises) imprimé est un clin d’oeil emblématique de la marque.

Notes olfactives : citron vert, poire givrée, amande verte, dragée, pivoine blanche, ambre, acajou, vanille, fève tonka.

Petite anecdote personnelle et amusante : après avoir lu « la liste de mes envies », je me suis demandé ce que j’achèterai de « matériel » si je gagnais une énorme somme au loto (au point de ne plus jamais avoir besoin de compter sur mes doigts). Sur le haut de ma liste figurait un trench-coat Burberry (la classe et l’élégance à l’anglaise). Je n’ai pas gagné au loto (en fait, je n’y joue jamais…), néanmoins je peux me vanter de fréquemment porter du Burberry grâce à cette douce eau de toilette. :D

La Parisienne d’Yves Saint Laurent

Je trouve qu’il « pique » un peu au nez ; mais étrangement cela en fait sa force et tout son charme. C’est son coté « poudré » qui vous donnerait presque envie d’éternuer. Il est très entêtant, et je le trouve particulièrement boisé. Quand je le porte, j’ai l’impression de me promener en forêt, un lendemain de pluie. Peut-être parce que les parisiennes ont l’habitude de la pluie… – hihi je peux me moquer, sachez que je suis née à Paris. Il sent la rosée et les fleurs naissantes qui viennent tout juste de s’ouvrir pour dévoiler leur parfum. L’odeur sucrée de la confiture de fruits rouges est très présente aussi. Un parfum gourmand donc un tantinet floral aussi. Je trouve son flacon joli, mais sans plus ; en revanche, j’aime beaucoup sa couleur rose/violette transparente, très douce et féminine. C’est un parfum qui m’inspire la dualité en règle générale, parfois il me donne de la force et de l’optimisme, parfois son « caractère » me fait peur et je ne le porte plus pendant des jours…

Notes olfactives : cuir, canneberge, mûre, rose, violette, santal, vétiver, muscs blancs, patchouli.

Je l’ai mis en dernier, car lors de son contact accidentel avec ma peau, il m’a créé une grosse crise d’allergie (plaques rouges qui brûlent). Après quelques recherches, il s’avèrerai que dans ce qui n’est pas secret de sa composition, il contient de la Mousse d’arbre (Evernia Furfuracea Extract sur la liste INCI), un élément naturel (lichen) mais faisant parti des 26 substances parfumantes hautement allergènes qui doivent obligatoirement être signalées aux consommateurs. Je serai donc allergique à cette substance… pas de chance ! Mais au moins maintenant je le sais. :)

En règle générale, avec ma peau ultra sensible, ça fait des années que je me méfie, et au fond de moi je pense bien être allergique au parfum !

Oui, vous avez bien lu : j’adore le parfum, j’en porte tous les jours, mais jamais directement au contact de la peau. C’est d’ailleurs un vrai casse-tête au quotidien de trouver des cosmétiques et soins sans parfum de synthèse, car il y en a partout ! (déodorants, gels douches, démaquillant,…). C’est pourquoi je suis autant sensible et attachée aux produits bio contenant plus facilement des parfums naturels et/ou huiles essentielles qui n’irritent pas ma peau (rougeurs, brûlures, démangeaisons).

S’il est bien sûr possible de réaliser son propre parfum naturel, je n’en suis pas encore à ce stade, et j’aime beaucoup trop l’odeur contenue dans ces parfums de marque/créateur pour y renoncer définitivement. Je continue donc quotidiennement – et avec un soupçon d’allégresse – de vaporiser 1 ou 2 pressions dans les airs et de me « rouler dedans » – comme une enfant – bien vêtue de la tête aux pieds (sécurité oblige). :)

Et vous, alors ?

  • Connaissiez-vous ces parfums ? Qu’en pensez-vous ?
  • Quels sont vos parfums de Printemps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *