Voyage, tourisme et évasion

Falaises de Bonifacio, plateau de Cauria et Campomoro

Ville de Bonifacio, coté falaises.

Retour sur notre voyage en corse. Réveil au petit matin du 8 juin 2011, pour un nouveau pliage de tente et départ pour une croisière à la découverte des falaises de Bonifacio, falaises de calcaire, sculptées par le vent et la mer, au bord desquelles la ville de Bonifacio fut construite à peu près 70m au dessus de l’eau… – ils sont fous ces gaulois corses !

Notre voyage en corse, huitième jour : découverte des falaises de Bonifacio, puis randonnées sur le plateau de Cauria, puis vers la tour de Campomoro.
Crédit carte : Google Maps

Les falaises de Bonifacio

Nous voyons également le joli phare de la Madonetta qui signale l’entrée de la calanque depuis 1854.

Nous profitons de cette balade en bateau pour pénétrer dans une grotte… la grotte du Sdragonato (comprenez le « petit dragon ») connue pour l’échancrure de sa voûte dont les contours évoquent la forme de l’île Corse.

Nous découvrons également une impressionnante cicatrice dans la falaise… il s’agit de l’escalier du roi d’Aragon, qui, selon la légende, aurait été construit en une seule nuit (187 marches taillées par les troupes du roi, au cours du siège de 1420). Il s’agirait en vérité d’un passage creusé par des moines franciscains pour accéder à une source.

Au cours de notre excursion maritime, nous découvrons 2 rochers particuliers. L’un surplombant les flots d’une dizaine de mètres et dont la forme évoque l’étambot d’un navire, appelé ainsi le « gouvernail de la Corse ». L’autre rocher, appelé le « Grain de sable » est en réalité un morceau de falaise qui semble avoir été oublié par l’érosion.

Rapide passage dans les boutiques de souvenirs, afin de rapporter notamment des bijoux créés à partir du célèbre coquillage très présent en Corse appelé « oeil de Sainte Lucie » qui, selon les croyances éloignerait le mauvais oeil.

Randonnée plateau de Cauria

Nous démarrons alors notre remontée de l’île de beauté, en partant à la découverte du plateau de Cauria (site dont l’entrée est gratuite, durée d’une heure). Il s’agit d’une marche dans le maquis sur un plateau désert regroupant 3 curiosités mégalithiques : le dolmen de Funtanaccia (pesant plus de 15 tonnes, appelé « la forge du diable ») et les alignements de menhirs de Stantari et de Renaghju.

Tour de Campomoro

Nous terminons cette superbe journée par une balade à la pointe de Campomoro où se trouve une très jolie tour génoise. Cette partie de la côte était vraiment riche en magnifiques panorama qui laissent rêveur… Cela reste pour moi le « coin » de l’île qui m’a le plus émerveillé, et j’espère bien y retourner un jour. :)

Nous faisons une halte d’une nuit au camping Colomba, proche de la ville de Propriano.

Au programme de demain : découverte du site préhistorique de Filitosa, randonnées à la recherche du village abandonné de Monticchi, puis du ruisseau de Monticchi.

Et vous, alors ?

  • Connaissiez-vous le plateau de Cauria ?
  • Avez-vous déjà vu les falaises de Bonifacio ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *