Voyage, tourisme et évasion

Promenade en Roannais

Pêt d'Âne méandre de la Loire dans le Roannais.

En Avril 2019, nous avons été invités au mariage de nos amis dans le Roannais (région de Roanne, département de la Loire, en Auvergne-Rhône-Alpes, à environ 1h00 à l’ouest de Lyon). Nous avons profité de cette occasion pour poser 1 semaine de congés afin de visiter cette jolie région de France.

Si – comme moi – vous préfériez l’histoire au cours de géographie, voilà de quoi vous aider à mieux situer le roannais. Crédit carte : Google Maps.

Le Roannais est une terre agricole. On y croise vaches, cochons, chevaux comme en témoignent mes photos. C’est une destination idéale pour un retour aux sources, un ralentissement du rythme de vie, avec le calme ambiant qui l’accompagne. Il y a également de jolis villages à visiter !

Roanne : chef lieu du Roannais

Nous commençons nos vacances par une petite halte à Roanne, histoire de prendre quelques dépliants et informations à l’office du tourisme.

Nous découvrons que Roanne est connue pour ses usines de textiles (l’entreprise Carré Blanc y est notamment installée) et les célèbres papillotes du chocolatier Révillon.

Les jolis villages du Roannais

Le Crozet

Nous commençons par aller découvrir le village du Crozet – oui, il porte le même nom, mais n’a aucun rapport avec les pâtes savoyardes.

Ce village est très joliment fleuri, d’une propreté impeccable et charmant par ses “vieilles pierres“, maisons à l’architecture médiévale.

Après quelques flâneries dans les ruelles, nous décidons de grimper au sommet de la tour du donjon d’où le panorama permet d’observer la plaine du Roannais, mais également les massifs du Beaujolais et du Mâconnais, jusqu’aux monts du Morvan.

Pour en savoir plus sur le Crozet, je vous renvois vers le site officiel de la ville.

Ambierle

Juste en dessous du Crozet, nous découvrons le village d’Ambierle, connu pour son prieuré à la toiture si joliment décorée – constitué de tuiles vernissées, une mode bourguignonne.

Devant la Mairie se trouve mon arbre préféré : un araucaria. Si vous me suivez sur instagram, vous connaissez ma passion pour cet arbre, et vous aurez sans doute remarqué que ceux que l’on trouve dans ma région (Alpes Maritimes) sont d’une autre variété que celui-ci.

Plus d’informations sur le site de la ville d’Ambierle.

Saint-Haon-le-Châtel

Accompagnés de notre ami – futur marié – nous allons nous promener à Saint-Haon-le-Châtel. Un village de caractère avec une jolie église, de nombreuses tours et maisons médiévales, et une belle promenade à faire autour des remparts.

Parcourez le site officiel de la ville.

Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire

Dans les brochures de l’office du tourisme de Roanne, le village de Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire attire mon attention.

Il s’agit d’un village à caractère médiéval, niché sur un promontoire qui domine la Loire. Nous longeons les remparts jusqu’au donjon, où un escalier en colimaçon nous attend pour une vue immanquable sur la Loire.

Le Roannais coté Nature

Le Pêt d’Âne

Non loin du village de Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire, se trouve un autre point de vue très charmant au nom amusant : le pêt d’Âne. Vous admirez ici le plus grand méandre – sinuosité naturelle – de la Loire.

En partant, nous longeons une exploitation agricole et croisons des cochons, bien nourris. :D

Barrages de Renaison

Après une petite halte dans le village de Renaison, pour admirer l’Église, nous partons – sur les conseils de nos amis – pour une ballade le long des barrages de Renaison.

Nous sommes en fin de journée, l’endroit est paisible.
Et cela m’impressionne toujours de voir ces grosses constructions humaines au sein même de la Nature. Il y a un parking et un sentier balisé qui grimpe (sans trop de difficulté, avec de bonnes chaussures de randonnée) jusqu’en haut du barrage.

Barrage de Commelle-Vernay

Sur la route, nous prenons en photo le barrage de Commelle-Vernay.

Barrage de Commelle-Vernay.

Le Roannais pour les passionnés d’Architecture et d’Histoire

Château de la Roche

L’un des joyaux du roannais est incontestablement le château de la Roche. Un château de conte de fée situé sur un piton rocheux, entouré par la Loire.

Il me fait penser au château de Sully-sur-Loire, que je vous ai montré dans mon article sur les châteaux de la Loire.

A savoir qu’il se visite. Plus d’informations sur le site officiel du château de la Roche.

Couvent des Cordeliers

Dans le roannais, 2 sites à visiter titillent ma curiosité : le couvent des cordeliers et le musée hospitalier de Charlieu.

Le couvent des Cordeliers est un édifice religieux du Moyen-Âge, situé à Forcalquier. Il abrite une église avec une charpente en chêne du XVIIème siècle, les gisants du seigneur de Châteaumorand et son épouse, et surtout un magnifique cloître dont les piliers et chapiteaux comportent des sculptures à thème “vices et vertus” (une brochure explicative est fournie à l’entrée du site).

Plus d’informations sur le site du couvent.

Musée Hospitalier de Charlieu

Autre lieu touristique à visiter dans le roannais : le musée hospitalier de Charlieu.

Un superbe musée dans lequel sont reconstituées des salles – datant de la fin du XIXème siècle aux années 1950 – la grande salle des malades avec ses lits alignés, des salles de soins et d’opérations, une lingerie ; et ma préférée (préparatrice en pharmacie, en devenir :D) une apothicairerie (classée Monument Historique) avec des tiroirs à plantes en boiseries du XVIIIème siècle.

Plus d’informations sur le site officiel du musée hospitalier de Charlieu.

A savoir que notre billet d’entrée au couvent des cordeliers nous a permis d’avoir un tarif réduit sur le musée Hospitalier de Charlieu (renseignez-vous à l’office du tourisme ou directement à l’entrée des musées, il existe un pass pour les activités touristiques du roannais).

Manger des grenouilles dans le Roannais

Parmi les curiosités du roannais, pour les amateurs/amatrices de cuisses de grenouilles, nous vous conseillons le restaurant de l’auberge du belvédère et son menu “les fameuses grenouilles d’Edith ».

Cuisses de grenouilles servies par l'Auberge du Belvédère, gastronomie du roannais.

Où dormir dans le roannais ?

Au cours de notre semaine dans le roannais, nous avons dormis dans 2 hébergements.

Le premier est le AirB’n’B de Thomas situé à Renaison. Nous vous le recommandons les yeux fermés. Il est vaste, très bien équipé et au calme.

Le second – pour la nuit suivant le mariage de nos amis – était l’hôtel le Domanial à Commelle-Vernay. Nous vous le recommandons aussi chaleureusement. Il avait de plus une très jolie vue sur la campagne du roannais.

Roannais.

La parole le clavier est à vous !

  • Connaissiez-vous le Roannais ?
  • Quels sont vos lieux préférés ?
  • Avez-vous un autre “coin” de France à me recommander ? :)
  • Envie de réagir à cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.