Voyage, tourisme et évasion

Palenque : des pyramides mayas dans la jungle mexicaine

Visite des ruines de temples maya à Palenque au Mexique.

A l’aube du mardi 7 Novembre 2017, nous nous levons tôt pour découvrir le site de Palenque en évitant la foule.

Notre voyage au Mexique, de Mexico à Tulum.
Pour vous aider à bien situer, nous entamons la moitié droite de la carte (au niveau du dessin de temple, en dessous de l’état du Tabasco).

Il s’agit d’un site classé au partimoine de l’UNESCO, composé de pyramides et ruines mayas, situé au beau milieu de la jungle du Chiapas. Le paysage est tel qu’on aurait presque l’impression d’incarner des aventuriers des mystérieuses cités d’or.

Le premier temple aperçu au milieu de la jungle se nomme « temple du crâne » (templo de la calavera). En observant bien (en bas à gauche sur le second pilier) on distingue un bas relief en forme de crâne (de lapin ou de cervidé), d’où son nom…

On a trouvé dans le temple le plus grand (el templo de las Inscriptiones) la sépulture du roi Pakal recouvert d’un masque et de bijoux en pierre verte de jade – souvenez-vous, je vous avais présenté une réplique dans le musée anthropologique de Mexico.

Réplique sépulture du Roi Pacal au masque de Jade retrouvée dans le temple de Palenque, exposée au musée anthropologique de Mexico
à droite, réplique sépulture du Roi Pacal au masque de Jade retrouvée dans le temple de Palenque (dans un futur article)

Au centre du site se dressent les ruines d’un Palais (el palacio) décoré de fresques représentant le fils du roi Pacal, et comportant une grande tour qui aurait servie à l’observation des astres. On y trouve beaucoup d’ouverture – de type fenêtre – en forme de T, notre guide nous explique qu’elles ont été créées en l’honneur du Dieu du vent.

Un petit peu plus loin, on découvre un ensemble de 3 temples dont on peut monter chaque escalier.

Il y a de nombreux vendeurs ambulants le long des sentiers de Palenque, de quoi rapporter de petits souvenirs en France.

Nous reprenons ensuite la route en direction de Campeche, village de pécheurs au Nord, au tout début de l’état très touristique du Yucatan, où nous logerons dans l’hôtel Socaire. Après une promenade nocturne dans ce village aux façades très colorées – on s’y sent beaucoup plus en sécurité que dans les villages précédents – nous dînons au restaurant Marganzo pour y goûter les spécialités locales : la cochinita pibil (porcelet cuit dans des feuilles de bananier) pour l’amoureux, et le pan de cazon (millefeuille de tortillas à la viande de requin aiguillat hachée, aux haricots) pour moi, cuit avec un piment habanero dont on se souvient encore… :D

Nous n’avons hélas pas le temps de nous baigner dans le Golfe du Mexique, mais admirons la vue (le lendemain) avant de reprendre la route en direction de la cité d’Uxmal, puis de la ville de Mérida. Je vous réserve la suite pour un prochain article.

Nous à Uxmal au Mexique.

Cet article vous donne envie de réagir ? La parole est à vous !

  • Êtes-vous déjà allé(e) au Mexique ?
  • Avez-vous visité les ruines mayas de Palenque ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *