Voyage, tourisme et évasion

Aoubré : parc aventure nature accrobranche

Découverte de l'accrobranche dans le parc aventure Nature Aoubré.

Je n’avais jamais fait d’accrobranche de ma vie, jusqu’à il y a peu… Une amie ayant décidé de fêter son anniversaire dans le parc aventure nature Aoubré situé à Flassans-sur-Issole (dans le Var, 83). Je vais donc vous raconter mon expérience découverte de l’accrobranche, illustrée de quelques photos.

Allez savoir pourquoi, l’idée que je me faisais de l’accrobranche, c’était une promenade tranquille d’arbre en arbre, observant les oiseaux et la Nature, en marchant dans des filets ou sur des passerelles – type pont suspendu d’Indiana Jones. Je ne pensais pas du tout que c’était en fait une activité physique et sportive remplie de tyroliennes– Vous commencer à vous douter que l’accrobranche ne m’a pas plu du tout… – Néanmoins j’ai été ravie de découvrir cette activité, et je pense qu’elle mérite d’être connue et encore mieux testée au moins une fois dans votre vie !

Nous étions un bon groupe d’amis, encadrés d’un guide du parc Aoubré. Une fois équipés de gants et baudrier (fournis par le parc) nous avons donc commencé par le parcours d’initiation, qui est obligatoire avant tout autre parcours du parc, afin de pouvoir découvrir l’usage spécifique de tout notre matériel et les notions de sécurité.

Premier obstacle, un pont suspendu – jusque là j’adooooore, même s’il on n’a qu’une pauvre corde mal placée pour se tenir et avancer – puis très vite, une première mini tyrolienne qui se descend de face. Je n’ai pas le vertige ni particulièrement peur du vide. Le problème de la tyrolienne – je trouve – ce n’est pas de se lancer dans le vide, c’est plutôt de bien se réceptionner à l’arrivée… pour ne pas repartir en sens inverse… – ça sent le vécu ! :D S’en suit une seconde tyrolienne, montante cette fois-ci. Comprenez qu’il faut se lancer dans le vide de dos, puis un petit peu avant la plateforme de fin, il faudra vous hisser à la force de vos bras – bah oui, je vous ai dit que c’était sportif !

Découverte de l'accrobranche dans le parc aventure Nature Aoubré.

Bref, une fois que l’on a tous bien compris comment manipuler notre baudrier, et qu’il faut toujours avoir au moins un lien d’attacher au parcours pour éviter tout risque de chute, nous attaquons le premier parcours débutant du parc Aoubré, appelé la Mésange bleue. A la fin du parcours, comprenant que cette activité m’énerve plus qu’elle ne devrait me détendre… je décide d’arrêter là.

Les autres ont continué, enchaînant toujours plus de difficultés (et de hauteur). Le niveau de difficulté des parcours suit celui des pistes de ski (bleu, vert, rouge et noire…). Après la Mésange bleue, ils ont donc fait le pic vert, le rouge gorge, l’écureuil et l’Aigle noir. Et comme j’étais là pour les photographier (et penser qu’ils étaient complètement fous :D), voici un petit aperçu de ce qui vous attend si vous décidez de tester l’accrobranche.

Informations pratiques sur le parc Aoubré

Le billet Adulte coûte 21€ (réduction de 1€ pour les groupes à partir de 5 personnes, et de 2€ à partir de 10 personnes), comprenant un accès libre au parc toute la journée dont 3h de parcours aventure avec équipement. Il vaut mieux réserver à l’avance par téléphone (06.12.58.02.26). La taille des enfants détermine s’ils peuvent faire ou non les parcours (plus ils sont difficiles, plus il faut être grand). Il y a un grand parking gratuit. Des toilettes et un espace de restauration sont également présents sur place, ainsi que des animaux à admirer dans le parc. Le parc Aoubré se situe parc des Cèdres, quartier Rouvière à Flassans-sur-Issole. Vous trouverez davantage d’informations pratiques sur le site du parc.

Et vous, alors ?

  • Connaissez-vous le parc Aoubré ?
  • Avez-vous déjà fait de l’accrobranche ?
  • Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

2 petits mots sur “Aoubré : parc aventure nature accrobranche

  1. Books & Tea dit :

    Mon Dieu, pas du tout pour moi ça!!!

    1. Anne-Claude dit :

      Hihi :D c’était une activité très sympa à découvrir et à essayer quand même ; bien que j’avoue que j’étais plus à l’aise à regarder les autres d’en bas… :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *